EVENEMENTS PASSES


Events en cours | Events passés

2018 | 2017 | 2016


WEEK-END DU DOC 2016

Week end du doc

DU JEUDI 17 AU DIMANCHE 20 NOVEMBRE 2016

4E EDITION DU WEEK-END DU DOC
A BRUXELLES ET EN WALLONIE


A la rencontre du cinéma documentaire !

Créé en 2013 à l'initiative du Centre du Cinéma et de l'Audiovisuel, le Week-end du Doc tente à valoriser le cinéma documentaire belge francophone dans un esprit de convivialité.

Les principaux objectifs du Week-end du Doc sont de :

  • Promouvoir le documentaire belge francophone auprès du grand public grâce à des projections publiques dans tous les lieux imaginables à Bruxelles et en Wallonie;

  • Créer des espaces de rencontres et d’échanges entre amateurs et professionnels du cinéma documentaire;

  • Valoriser les professionnels qui œuvrent dans la production, la diffusion et l’accompagnement du documentaire en Fédération Wallonie-Bruxelles.

https://www.we-doc.be/




Pour la seconde année consécutive

L’ESPACE 7 PRESENTE LE WEEK-END DU DOC
A LIEGE


Notre programmation:
(cliquez sur le titre du film pour en avoir ses détails)

Le samedi 19 novembre

15h00 Ouverture des portes – Tea-room / Café

16h00 Culture en péril (ceci n’est pas un statut !)
Suivi d’une rencontre - débat sur le thème du film
18h00 Douce Révolte
Suivi d’une rencontre - débat sur le thème du film

19h30 Café / Cantine

20h00 A Leak in Paradise

21h30 Ambiant bar, Animation musicale + Film surprise en Off
23h00 Clôture


Le dimanche 20 novembre

15h00 Ouverture des portes – Tea-room / Café

16h00 La peau de l’autre
Suivi d’une rencontre - débat sur le thème du film
18h00 Guru
Suivi d’une rencontre - débat sur le thème du film

19h30 Café / Cantine

20h00 En Bataille

21h00 Ambiant bar
22h00 Clôture 


Tarifs : Participation libre en conscience



Culture en Péril (Ceci n’est pas un Statut !)
Samedi 19 Novembre / 16 :00 @ Espace 7/ Liège

Culture en péril

Réalisation: Marc – Olivier Picron
Pays: Belgique, France
Année: 2016
Genre: Documentaire
Durée: 52 min
Langue (V.O.): Française
Production: Abracadabra Films
Sister Productions
Coproduction: Centre de l’Audiovisuel Bruxelles
Avec l’aide de: Kisskissbankers

Depuis quelques années, nous assistons à un effondrement des budgets alloués au secteur culturel. Les artistes, les intermittents ont beau crié leur mécontentement, ils ne semblent pas être entendus. Les financements sont de plus en plus souvent participatifs et font appel au secteur privé.
Le crownfunding est-il une solution ? La politique d’austérité mise en place depuis deux ans en Belgique par le gouvernement provisoire a bousculé le monde culturel francophone. A travers des portraits croisés d’artistes de la scène, connus ou moins connus, nous découvrons l’envers du décor, la réalité abrupte des comédiens, des techniciens, des artisans de la scène, d’écrivains, de représentants d’associations.


Tourné en quelques mois avec des moyens dérisoires, le film faisait salle comble quelques semaines plus tôt, lors d'une projection ouverte au Théâtre National. A l’heure même ou nos productions musicales, cinématographiques,… sont de plus en plus reconnues à l'international, la précarité touche l'ensemble du milieu artistique et nombreux sont les artistes à élever une voix révoltée contre la casse de leur système d'indemnisation. Un gouffre d'incompréhension se creuse entre le milieu artistique et le politique.
Comment sortir de cette impasse ? Pour tenter de débloquer la situation, la Fédération Wallonie-Bruxelles a lancé, depuis mars, une opération nommée Bouger les lignes qui vise à « adapter la politique culturelle à l’évolution de la société ». La première coupole de ce vaste et ambitieux champ de thématiques à débattre s'intitulant justement « Artistes au centre ».




Une Douce Révolte
Samedi 19 Novembre / 18 :00 @ Espace 7/ Liège

Douce Révolte

Réalisation: Manuel Poutte
Pays: Belgique
Année: 2015
Genre: Documentaire
Durée: 90 min
Langue (V.O.): Française
Production: Lux Fugit Film
Coproduction: RTBF – Fédération Wallonie-Bruxelles

Une douce révolte est un film documentaire sur les nouvelles micros-révolutions qui aujourd'hui naissent un peu partout dans le monde. Des révolutionnaires qui ne luttent plus contre un système mais qui en proposent d'autres plus humains, plus justes, plus équilibrés. lls ne s'épuisent plus dans la lutte, ils inventent de nouveaux paradigmes et les mettent en pratique. Des pratiques qui réinventent la finance, l'argent, la politique en les remettant au service de l'homme. Voyage dans un monde parallèle à celui du capitalisme dominant.

Nous vivons sans doute la crise globale la plus importante de l’histoire de l’humanité: à la fois écologique, financière, sociale, sanitaire, humaine et démographique. « UNE DOUCE REVOLTE » va tenter de décrire, de comprendre et de questionner les démarches qui visent à une transformation de la société dans ses fondamentaux : l’économie, le politique, la finance et l’action citoyenne. Des démarches qui n’en restent pas à l’indignation mais qui passent à l’action… Le film emmène le spectateur à travers les univers mentaux, réels et spirituels que génèrent ces autres manières de voir et de vivre. Un peu partout, sans tapage, certains indignés revendiqués ou non, concrétisent leurs aspirations à une société différente. Certains inventent et utilisent une monnaie alternative, d'autres une politique de proximité au service d'une collectivité, d'autres choisissent des échelles de production à niveau humain ou d'autres façons de cultiver et de vendre.




A Leak in Paradise
Samedi 19 Novembre / 20:00 @ Espace 7/ Liège

A leak in paradise

Réalisation: David Leloup
Co-réalisation: Jean-Philippe Rouxel
Pays: Belgique
Année: 2015
Genre: Documentaire
Durée: 116 min
Langue (V.O.): Français + Anglais, Allemand sous – titrés
Production: Domino Production, Frakas  Production,
Now Future Productions

Notre visite dans l’opacité des paradis fiscaux commencera par... Saint-Tropez, lieu de villégiature privilégiée des super-riches, ceux qu’on appelle les 1 %. Les yachts arborent généralement « pavillon Caïmans », cette petite île aux 100.000 boîtes aux lettres d’entreprises et aux 200 banques. Parmi celles-ci, Julius Baer, une banque suisse dans laquelle Rudolf Elmer a bossé pendant 15 ans, allant jusqu’à devenir vice-directeur de la filiale des îles Caïmans. Autant dire que les paradis fiscaux, ça le connaît. Et lorsqu’il se fait remercier par la boîte, il bifurque et prend le chemin des lanceurs d’alerte. Il sera l’un des seuls à parler ouvertement de son ancien métier. Ce qui lui vaudra les pires ennuis : harcèlement, filatures, intimidation, sans compter une campagne visant à le décrédibiliser complètement, allant jusqu’à remettre en cause sa santé mentale. Ce sont pourtant ses révélations données à Wikileaks qui seront à la source d’un scandale financier majeur, dévoilant les noms de milliers d’individus de tous pays pratiquant l’évasion fiscale à grande échelle.

En s’intéressant autant à l’homme à l’origine des fuites qu’au scandale que ses informations ont créé, David Leloup nous montre comment la vie d’un homme se retrouve bouleversée jusqu’à la limite du supportable (lui faisant parfois faire n’importe quoi). Car c’est une machinerie implacable qui se met en marche pour tenter de briser un homme : procès en cascades pour violation du secret bancaire, prison, menaces envers sa famille...




La peau de l’autre
Dimanche 20 Novembre / 16 :00 @ Espace 7/ Liège

Dans la peau de l'autre

Réalisation: Yves MORA
Pays: Belgique
Année: 2014
Genre: Documentaire
Durée: 72 min
Langue (V.O.): Français
Production: Triangle 7
Coproduction: Wallonie Image productions

Pour Jef et Kostek, artistes-tatoueurs, tatoueurs-artistes, le tatouage est bien plus que de laisser des aiguilles encrées sillonner les corps. Les suivant dans leurs voyages, nous pénétrons dans l’intimité des séances de tatouage, qui avec eux sont pleines d’écoutes, d’échanges et d’émotions. Ils créent un pont entre le monde de l’art et la vie quotidienne, réinventant les rapports à l’autre, les rapports au corps et entre les corps. Ainsi, ils répandent à travers le monde une fresque singulière, de peau en peau, passeurs de rêves et de libertés.

Une découverte intensément humaine du monde actuel du tatouage. Tourné à Bruxelles, Berlin, Paris, Lyon, Strasbourg, Athènes, Prague, Oslo, Bergen, Stockholm... Ultra démocratisé, à la limite d’un phénomène de mode, le tatouage prend aujourd’hui une place importante dans l’expression corporelle de chacun. Vitrine de soi ou moyen d’expression, chacun a sa démarche. Fini l’image des mauvais garçons, de l’encre tatoué ou du « Maman je t’aime ». Le tatouage est devenu aujourd’hui un moyen de prendre le pouvoir sur son corps et d’y mettre ce que l’on veut, à défaut de vivre dans une enveloppe physiologique aux dessins déjà tracés. C’est dans cet environnement là que le film présente ces deux artistes qui se sont détachés de leur salon de tatouage pour partir vers une liberté d’expression et de compréhension de l’autre.




Guru, "une famille hijra"
Dimanche 20 Novembre / 18 :00 @ Espace 7/ Liège

Guru, 'une famille hijra'

Réalisation: Laurie Colson & Axelle le Dauphin
Pays: Belgique
Année: 2015
Genre: Documentaire
Durée: 75 min
Langue (V.O.): Sous – titres Français
Production: Tarentula Productions
Coproduction: Kolam, Opening Night, Wallonie Image prod
Avec l’aide de: Fédération Wallonie-Bruxelles, Wallonie Image productions

"Nous, hijras, ne sommes nés ni homme ni femme. Nous sommes nés quelque part au milieu.. Notre nom existait déjà dans les textes sanskrits il y a plus de mille ans. Il évoque la beauté, le courage et la droiture. Moi, j’essaye d’être un bon guru pour mes filles, je veux leur apprendre à vivre bien. Ce n’est pas important de vivre seulement pour être heureux, il faut apprendre à se faire respecter. Si une de mes filles vit dans la peur, je lui dis : " nous avons tranché un membre de notre corps et nous devons vivre sans peur face à la mort ". Ceux qui ont peur ne survivent pas. La force est la vie. Vous voyez, dans ma prochaine vie, je veux renaître hijra, tel est mon désir, car Dieu m’est témoin que nous sommes un peuple fort et que notre cœur est pur. Tel est ce que je crois et ce que je veux transmettre… "

Les travaux et les jours d’une famille hijra se déroulent dans une petite ville du Tamil Nadu, au sud de l’Inde. Silky, Mahima, Trisha, Durga, Kuyili, Priyanka, Vasundhara et Yamuna, sous la ferme protection de leur guru Lakshmi Ma, nous livrent des bribes de leur existence marginale mais souveraine. D’une tradition millénaire sacrée à la débrouille de chaque seconde,Guru compose avec elles un poème à plusieurs voix où le monde est un dur terrain de jeu, où le troisième genre est avant tout la force de résistance d’une vie mise en commun.




EN BATAILLE
Dimanche 20 Novembre / 20 :00 @ Espace 7/ Liège

En bataille

Réalisation: Eve Duchemin
Pays: Belgique, France
Année: 2016
Genre: Documentaire
Durée: 60 min
Langue (V.O.): Française
Distributeur belge: Wallonie Image Production
Production: Kwassa Films
Sister Productions
Coproduction: RTBF – Fédération Wallonie-Bruxelles – Wallonie Images Production
Avec l’aide de: ARTE France – CNC – COSIP

« En Bataille » est une immersion dans la vie de Marie L, jeune directrice de prison pour hommes. C’est dans cette collision entre vie réelle et vie carcérale que Marie cherche un équilibre pour poursuivre le difficile métier qu’elle s’est choisi, mais qui lui coûte, à certains égards, sa vie de femme.

A la tête depuis quatre ans du centre pénitentiaire pour hommes de Liancourt, en Picardie, Marie Laffont a dû se forger une carapace : «Il faut se montrer solide», dit-elle. «Coûte que coûte». Car dans le microcosme carcéral, les tensions sont avivées, et les esprits s'échauffent vite. Face aux crises d'angoisse, aux bagarres ou aux infractions au règlement, la jeune femme doit faire preuve de bienveillance autant que de fermeté, et apporter des réponses adaptées. Egalement responsable du personnel, Marie Laffont doit démontrer jour après jour ses qualités managériales pour désamorcer les conflits et prévenir les situations de souffrance au travail.